Invité pour l’année en résidence dans le cadre du projet « Grand phare », Valentin Ferré intervient pour la deuxième fois, en ces 11 et 12 janvier, dans les deux classes de 4e pour le plus grand plaisir des élèves et de leur professeur de musique Madame Le Berre, l’une des initiatrices de ce projet…

L’heure n’est plus à la découverte de la musique électronique, mais à la création. Si l’initiation a pu, en octobre, faire découvrir ce genre musical aux élèves de 4e, ils endossent maintenant les costumes d’apprentis musiciens pour cette deuxième session. Toujours coachés par Valentin Ferré les élèves sont appelés à créer leur propre musique électronique sur laquelle ils déposent ensuite leur voix en lisant le poème de Prévert : Le gardien du phare aime trop les oiseaux.

Prise en main du matériel…

Le musicien reviendra à nouveau en février avant les deux temps forts prévus en avril et juin sur le site du grand phare de Goulphar et aboutissement de ce magnifique projet où s’entremêlent les arts plastiques, musicaux et poétiques.

…et tests !

« Le gardien du phare aime trop les oiseaux » / Jacques Prévert}}}

Des oiseaux par milliers volent vers les feux Par milliers ils tombent par milliers ils se cognent Par milliers aveuglés par milliers assommés Par milliers ils meurent.

Le gardien ne peut supporter des choses pareilles Les oiseaux il les aime trop Alors il dit tant pis je m’en fous Et il éteint tout

Au loin un cargo fait naufrage Un cargo venant des îles Un cargo chargé d’oiseaux Des milliers d’oiseaux des îles Des milliers d’oiseaux noyés.